POPamphibien

Le programme POPamphibien vise à surveiller à long terme les colonies reproductrices d'amphibiens sur des zones déterminées. Depuis 2012, les CPIE des Hauts-de-France participent activement à cette initiative nationale, contribuant ainsi à l'accroissement des connaissances et à la préservation de la batrachofaune.

POPAMPHIBIEN, C'EST QUOI ?

 

POPamphibien est un programme d'étude scientifique mis en place en 2011 et coordonné par la Société Herpétologique de France (SHF). Il constitue une réponse à des besoins nationaux concernant la conservation des populations d'amphibiens. Son objectif est d'apporter à la communauté scientifique et aux acteurs de l'environnement la vision la plus juste possible de l'état des populations et de leur évolution sur un territoire donné.

 

 



PROJET

 

Le programme POPamphibien permet de suivre l'évolution de l'état des populations d'amphibiens à partir de l'estimation de l'occurrence (sont-ils présents ou pas ?) dans les sites aquatiques sélectionnés.

 

Pourquoi suivre l'évolution des populations d'amphibiens ?

Posséder des données montrant des tendances sur la dynamique de ces espèces (stabilité, régression, extension) est fondamental en terme d'anticipation des politiques publiques en matière de préservation de la biodiversité. Les amphibiens sont d'excellents bio-indicateurs puisqu'ils réagissent précocement aux modifications de leur milieu. Grâce à eux, c'est une multitude d'informations sur les milieux qui sont en réalité collectées !

 

Comment se déroule le programme d'étude ?

Les sites aquatiques sélectionnés qui composent "l'aire de référence" doivent pouvoir être prospectés en 3 à 4 heures maximum. Les aires de référence sont réparties judicieusement en tenant compte des unités paysagères (forêt, zone bocagère, grande culture, ...). L'objectif à terme est de parvenir à couvrir toutes les unités paysagères présentes sur notre territoire. Chaque aire de référence comporte en moyenne 5 à 10 sites d'étude (mares, étangs, ...). Chaque site est visité 3 fois par saison de reproduction afin de détecter l'ensemble des espèces présentes car toutes les espèces d'amphibiens ne se reproduisent pas en même temps !

 

En Hauts-de-France, le premier passage peut avoir lieu en mars, le second en avril/début mai et le dernier en juin. Beaucoup d'espèces étant plutôt actives la nuit, le second passage s'effectue en nocturne. Les amphibiens sont inventoriés par repérage visuel (observation directe des pontes, larves et adultes) ou auditif (écoute autour des sites aquatiques).

 

Pour permettre un suivi efficace et estimer les tendances, chaque aire de référence doit être prospectée en moyenne tous les 2 ans.

 

Toutes les données recueillies sont versées dans la base de données de la Société Herpétologique de France et ajoutées à la base de données Clicnat . Après analyse, elles permettent de mieux connaître la répartition et l'état des populations d'amphibiens ainsi que leur évolution dans les différentes régions française.

 

Ce protocole vous intéresse ? Vous aimeriez en savoir plus sur les batraciens près de chez vous ?
N'hésitez pas à participer aux sorties-découverte "Crapauds, grenouilles, tritons... Qui se cache près de chez vous ?" que nous organisons pour partager avec le grand public les informations recueillies dans le cadre de ce dispositif.

 



POP AMPHIBIEN, C'EST POUR QUI ?

 

Au-delà de la démarche scientifique et des données récoltées et transmises à la SHF, les CPIE de Picardie ajoutent une dimension pédagogique à ce programme. Les données sont ainsi restituées aux habitants et aux élus des aires de référence de deux manières :
- Une sortie-découverte gratuite sur les amphibiens (tout public)
- Un temps d'information et de restitution du programme (élus)

 

 



Le petit +

 

Que vous soyez sur une aire de référence ou non, vous pouvez participer activement à la préservation des amphibiens en nous faisant part de vos observations !

 

20

 

C'est le nombre d'aires de références suivies en 2017 en Picardie !




La biodiversité est menacée, mais il est possible d'agir à son niveau pour la protéger !

nature_img5

PUBLICATIONS

Fiche technique n°58 "Sensibiliser à la biodiversité en milieu urbain"

Poster : oiseaux des plaines agricoles des Hauts-de-France

Dossier documentaire n°20 : Gestion, protection et valorisation du patrimoine arboré

person_img

URCPIE des Hauts-de-France

Union Régionale des Centres Permanents d'Initiatives pour l'Environnement Tel : 03 23 80 03 02

  • CONTACT

  • Nom
  • Email
  • Structure
  • Téléphone
  • Code Postal
  •